La protéine végétale texturée

25 mai, 2020 ,

La protéine végétale texturée ou PVT a la cote et il y a de quoi. En plus d’être une excellente source de protéine, elle a l’avantage d’être très économique et versatile en cuisine. La PVT est un parfait substitut à la viande hachée dans vos recettes préférées et permet de végétaliser vos plats!

Mais qu’est-ce que c’est?

La PVT est produite à partir de la farine de soya cuite sous pression que l’on a dégraissé (à 65%), extrudée puis déshydratée pour assurer une meilleure conservation. Elle se présente sous différentes formes: hachée, en granules de tailles diverses, en boulettes et même parfois en lanières.
C’est un aliment qui a subi diverses transformations mais il n’est constitué que d’un seul ingrédient donc il fait partie d’une alimentation équilibrée d’autant plus que son profil nutritionnel est fort intéressant: riche en protéine, en fibres et faible en gras. C’est un atout dans votre cuisine.
Une portion de 125 ml, soit environ 50 g de PVT, vous apporte 24 g de protéines (comparativement 50 g de boeuf haché apportent 13,5 g de protéines), 9 g de fibres et 0,5 g de lipides, en plus de combler plus de 40 % de vos besoins quotidiens en fer.

Où l’acheter?

Vous pouvez facilement vous procurer cette protéine végétale texturée dans la section bio des épiceries traditionnelles, dans les épiceries santé et même dans les épiceries en vrac.

Comment l’utiliser?

La PVT doit être réhydratée pour être consommée. Pour cela, 10 à 15 minutes avant de cuisiner avec ce produit, vous pouvez la réhydrater dans un volume équivalent d’eau bouillante ou de bouillon. Si vous voyez que la PVT semble encore sèche, ajoutez graduellement un peu de liquide supplémentaire.
Une fois réhydratée, elle aura doublé de volume et vous pourrez remplacer la viande par la PVT selon le ratio 1:1.

Si vous ne souhaitez pas la réhydrater d’avance, vous pouvez également l’intégrer sèche dans les recettes qui contiennent un liquide tel un bouillon ou de la sauce tomate. N’oubliez pas que la PVT va absorber le liquide donc assurez vous d’ajuster la recette au besoin.

Vous pouvez également utiliser la PVT pour vos cuissons à la mijoteuse. Dans ce cas, il faut ajouter du liquide en quantité équivalente à la quantité de PVT sèche utilisée.

La PVT remplace parfaitement la viande hachée dans les tacos, le chili, les sauces, les lasagnes… J’aime aussi l’utiliser pour faire des burgers végé.

N’oubliez pas que la PVT n’a pas beaucoup de goût donc à vous de lui en donner en l’aromatisant selon vos envies!

Comment la conserver?

La PVT se conserve très bien mais attention car elle contient tout de même 35% d’huile donc elle peut rancir si vous ne la conservez pas correctement. Il faut donc mettre votre PVT dans un endroit sec et la conserver à température ambiante. Une fois le paquet ouvert, il faudra la mettre dans un contenant hermétique. Vous pourrez encore la conserver pour 6 à 9 mois.

Une fois réhydratée, elle ne se conserve pas plus de trois jours au réfrigérateur.

PVT et FODMAP?

Mauvaise nouvelle, même une petite quantité de 15g de protéine végétale texturée est riche en FODMAP* plus précisément en GOS (galacto-oligosaccharides) et fructanes. Donc si vous suivez une diète faible en FODMAP ou que vous avez découvert que vous ne tolérez pas les GOS ou les fructanes, je vous conseille de rester loin de la PVT. Préférez-lui le tofu ou le tempeh pour végétaliser vos recettes.

*Les FODMAP sont des glucides fermentescibles qui sont en partie responsables des symptômes chez les gens souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII). Pour plus d’info, lisez cet article.

The following two tabs change content below.

Auteur

Jennifer Morzier

Jennifer Morzier

Jennifer est nutritionniste diplômée de l’Université de Montréal depuis décembre 2018 et membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ). Elle est convaincue que la qualité de nos choix alimentaires a un impact direct sur notre santé et notre niveau d’énergie. Son objectif ? Aider à améliorer la qualité de ce que l’on met dans nos assiettes, c’est donc tout naturellement qu’elle allie ses efforts à ceux de l’équipe de SOSCuisine.

Jennifer Morzier

Derniers articles par Jennifer Morzier (voir tout)

6 commentaires à “La protéine végétale texturée”

mai 28, 2020 à 10:19 , Louise Mantha dit:

J’aime beaucoup cette présentation, sinon découverte, pour d’autres. Tout est très clair, et il y a place à la création (donner une saveur).

J’apprécie ces incursions culinaires vers diverses origines jusqu’ici méconnues.
Seitan, miso, kéfir, et bien d’autres. J’ai oublié le nom de ce légume racine du Mexique que vous venez d’introduire (Ji……)
Pourquoi ne pas avoir un onglet (nouveautés) où il serait possible de les y retrouver.

Cinzia Cuneo

mai 29, 2020 à 9:04 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Louise,
D’abord merci pour votre soutien. Le légume est le jicama. Vous pouvez retrouver tous les articles avec des mots-clés ou en parcourant le blog à rebours.

mai 29, 2020 à 1:37 , Lorraine dit:

Est ce que nous aurons des recettes avec la PVT, meme si je suis intolérante à certains fructanes(ça dépend des quantités), j’aimerais essayer. Merci

Cinzia Cuneo

mai 29, 2020 à 2:17 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Lorraine,
Je ne sais pas si nous allons créer des recettes spécifiques pour la PVT: Il est tellement simple de l’utiliser dans des recettes existantes! Essayez par example de remplacer le tempeh dans https://www.soscuisine.com/recette/hamburger-sloppy-joe-vegetarien. En ce qui a trait aux quantités, mettez une quantité de PVT sec correspondant à la moitié du tempeh.

juin 01, 2020 à 6:11 , Brigitte dit:

Bonjour,
Le PVT étant malheureusement un produit de soya comme beaucoup de produits végétariens et que le soya n’est pas recommandé pour les personnes qui pourraient être sujettes à un cancer du sein, est-ce que le PVT est à surveiller tout autant ou pas? Merci!

juin 03, 2020 à 9:27 , Morzier Jennifer dit:

> Bonjour Brigitte,
Afin de répondre de façon complète à votre question, je vous invite à lire cet article écrit par une de nos nutritionnistes: https://www.soscuisine.com/blog/le-soya-est-il-risque-den-consommer/?lang=fr

Selon la Société canadienne du cancer, les survivantes d’un cancer du sein et les femmes qui sont sous hormonothérapie peuvent consommer sans risque jusqu’à trois portions d’aliments à base de soya par jour.
Ainsi, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée la PVT a tout à fait sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.